« Bébés-OGM » : le Conseil de l’Europe réitère son opposition ferme

Dans un commmuniqué de presse du 30 novembre 2018, le Conseil de l’Europe a réagi à l’annonce de la naissance de deux jumelles génétiquement modifiées au stade embryonnaire par un médecin chinois. Il a réitéré son opposition ferme à une telle dérive éthique en rappelant sa position sur les techniques d’édition du génome humain adoptée en décembre 2014.

Le Conseil souligne le potentiel considérable que contiennent les techniques de modification génétique pour la recherche et la santé humaine, mais lance une alerte : « leur application aux gamètes humaines et aux embryons soulève des questions éthiques, sociales et de sécurité, en particulier les modifications qui se transmettent aux futures générations. » De telles modifications héréditaires sont en effet interdites par la Convention d’Oviedo en son article 13, une convention que le Conseil considère comme « le seul instrument légal international contraignant en matière de droits de l’homme dans la biomédecine, offrant un cadre de référence unique sur ce sujet. » Et pour cause : les chercheuses à l’origine de la technique CRISP-cas9 avertissaient déjà à l’époque des dérives eugénistes que la technique pouvait entraîner.

Des « bébés-OGM » sont-ils envisageables en Belgique ?

La Belgique s’est gardée de ratifier la Convention d’Oviedo (ce qui lui permet d’ailleurs de créer des embryons exclusivement pour la recherche scientifique…). La question de savoir si des modifications génétiques héréditaires sur des embryons sont autorisées ou non a été posée en 2016 par la députée Sybille de Coster-Bauchau (MR) à la Ministre de la Santé. Celle-ci a promis de solliciter l’avis du Comité Consultatif de Bioéthique sur ce « problème éthique ». A ce jour, aucun avis n’a encore été rendu … ce qui laisse demeurer un flou très préoccupant sur l’autorisation de telles pratiques. 

Pour plus d’informations sur l’annonce de la naissance de bébés génétiquement modifiés en Chine : voir source : Gènéthique.

Source : Communiqué de presse du Conseil de l’Europe – 30/11/2018

Commentaire Bioéthique & Catholique

 Nous nous réjouissons que des personnes responsables et influentes  réagissent à des annonces comme celle de ces jumeaux génétiquement modifiés par la méthode Crisp-ca9.
 Il est clair pour une personne raisonnable et un tant soi peu fidèle à sa conscience humaine (et respectueux de la conscience humaine qui attache tout homme à la vérité et à la vie surnaturelle ), que modifier le génome est intervenir dans la Procréation et la conception humaine qui est sacrée.
Nous, catholiques, ne le dirons jamais assez : si Dieu  permet à la science de faire l’inacceptable Transgression dans le Sanctuaire de la Procréation par laquelle IL crée une âme humaine qui sera éternellement, ce n’est pas  qu’IL ne l’a pas prévu ( le prophète Daniel en sera éclaire : voir notre article exposant la traduction monosyllabique de l’Abomination de la Désolation en Daniel 9, 26 et 27, et d’autres textes de la Parole de Dieu et du Magistère de l’Eglise en clair qui sont à relier à la Procréation humaine) mais que cela est donné pour hâter son Retour et par lui la défaite de l’Antichrist qui est aux commandes de cette Transgression sans précédent et comme il ne peut y en avoir de plus grave jusqu’à la fin des temps.
Il est temps que nous sachions, quant à nous qui sommes éclairés par la Foi et l’Eglise, que chaque homme est un dépôt sacré de ce premier moment de la conception – après le pape Jean Paul II en février 1998, Mgr Michel Au Petit l’a écrit et confirmé en public en mai –  où Dieu a posé directement Son Sceau comme celui d’un « Diamant aux 1000 Demeures plus brillantes que le Soleil  » (Ste Therese d’Avila contemplant sa conception)
La Dignité de toute personne dans son commencement ( à l’apparition du génome constitué, il est vivant avec son âme et son esprit), et après lui, vient de la Dignité de la Procréation marquée par le Sceau de la Présence sans voile de Dieu  et qui fait de la mère un sanctuaire plus lumineux qu’une cathédrale (où le tabernacle recueille le Pain consacré et à travers ce voile le Corps du Christ et de l’humanité avec qui Il ne fait qu’UN)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire