Homélie de Mgr Aupetit Messe Chrismale 2019

A lire en entier ici

Extraits :

« C’est la même différence qu’entre un amas de cellules et une personne humaine. Un tas de pierres et un amas de cellules ne sont qu’un amoncellement informe. Dans une cathédrale ou une personne humaine, il y a un principe d’organisation, un principe d’unité, une intelligence créatrice. L’autre chose qui unit la cathédrale et la personne humaine, c’est l’onction qu’elles peuvent recevoir pour manifester une transcendance, une présence divine qui leur confère un caractère sacré. »

« Cette cathédrale est habitée par un peuple. Mais elle n’est pas seulement habitée par ceux qui prient ou qui la visitent. Elle est le vaisseau d’une présence. Elle est la maison de Dieu et c’est pourquoi elle est la maison de tous. « 

« Mais nous savons surtout que notre Eglise, ce sont les pierres vivantes qui ont reçu l’onction. Ce peuple de fidèles qui, eux aussi, savent qu’ils sont le vaisseau d’une présence. Saint Paul le rappelle quand il dit aux chrétiens : « C’est vous le Temple de Dieu. »

Le Saint des Saints de la Rose Mystique qu’est l’Eglise, Symbole et Mystère de la Splendeur de la CONCEPTION, par la sainte TRINITE INCREEE a été brulée d’un feu ravageur. 
Ici l’Archevêque de Paris indique que ce peut être le Signe d’une Dévastation sans précédent du Saint des Saints de la CONCEPTION Humaine, de chacun de nous par laquelle la sainte TRINITE INCREEE, se rend PRESENT pour nous créer, ETRE et destiner à devenir ce que nous sommes réellement… reprenant le titre de la lettre du CEF : la DIGNITE SACREE de la PROCREATION.

Autrement dit un avertissement du ciel au monde : assez de dévastation dans ce Saint des Saints ( 3 églises par département ont été victimes d’incendies et profanations en un an en France, la loi consacre le clonage humain, la modification de l’espèce humaine au moment de la conception, la procréation artificielle d’êtres humains sans père ni mère : ASSEZ ! REPARONS ! REVENONS !

Oui Notre Dame de Paris Priez Pour Nous.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire