DEBATS ET VOTE DES LOIS BIOETHIQUES : VOTRE ACTION EST REQUISE

il est FONDAMENTAL d‘ECRIRE et INVITER à Ecrire aux Elus ! (sénateurs et députés) : voici un modèle qui en tout ou partie vous guidera sur l’essentiel : 

Au Sénat, les débats se sont poursuivis alinéa par alinéa, mais n’ont pas délibéré sur l’essentiel NOUS VOUS INVITONS DONC A ÉCRIRE AU PLUS VITE (ET PARTAGER CETTE INVITATION ) aux sénateurs . Trouvez votre sénateur et ses coordonnées en suivant le lien ci-aprés.  https://senateurspourtous.fr

Vous trouverez un modèle de courrier IL S’AGIT SURTOUT de nous et de les interpeller en conscience, de ne pas se rendre coupable en ne PROTESTANT PAS CONTRE LA REPRODUCTION ARTIFICIELLE D’ÊTRES HUMAINS ( loi 2013 ouvrant voie à la possibilité légale et non interdite de clonage humain, thérapeutique et reproductif, d’embryons disponibles ou par five de gamètes artificielles depuis la loi du 26 janvier 2016 ) … 

Tout comme CONTRE l’ouverture a des sociétés privées a but lucratif qui ouvrent à la mercantilisation des embryons créés, de leurs organes et des gamètes humaines artificielles techniquement possibles aujourd’hui.

MODELE DE COURRIER ( un même courrier pourra être envoyé aux députés )
Pour les Sénateurs :

« Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur , 

Vous vous êtes abstenu ou non sur ce qui touche à la modification de espèce humaine permise par la loi bioéthique ou par des amendements qui en élargissent singulièrement la gravité anthropologique AUSSI nous interpellons votre conscience, et supplions de ne pas vous rendre coupable , et a travers vous, nous rendre coupable, de ne PAS TOUT FAIRE POUR ÉVITER et de ne PAS PROTESTER 

  • CONTRE LA REPRODUCTION ARTIFICIELLE D’ÊTRES HUMAINS ( loi 2013 ouvrant voie à la possibilité de clonage humain d’embryons disponibles ou , loi du 26 janvier 2016 de reproduction d’êtres humain par fécondation de gamètes artificielles produites à partir de cellules souches embryonnaires depuis la loi du 26 janvier 2016 , ou humaines par la technique IPS ) … 
  • ENFIN CONTRE l’ouverture a des sociétés privées a but lucratif qui ouvrent à la mercantilisation des embryons , de leurs organes et des gamètes humaines vers des pays où ce commerce d’êtres humains de la conception et même après la naissance est avéré

LE PLUS URGENT EST DE POSER DES AMENDEMENTS MODIFIANT DE LARGES FAILLES DE LA LOI ACTUELLE

  • en qualifiant de la même interdiction que le clonage reproductif de personnes déjà nées, celui d’êtres humains ou d’embryons non nés en interdisant la conception et la constitution d’êtres humains et d’embryons quelles que soient leur mode de conception, et en particulier par fécondation de gamètes humaines qui ne seraient pas celles d’un homme et d’une femme (excluant la fécondation de gamètes produites par culture de cellules germinales comme l’autorise la loi du 26 janvier 2016, pour des couples stériles)
  • en qualifiant de la même interdiction que le clonage reproductif de personnes déjà nées, celui d’êtres humains ou d’embryons non nés
  • en inscrivant les mêmes dispositions pénales correspondant à ces interdictions étendues à ces pratiques criminelles contre l’espèce humaine,
  • en abolissant toute possibilité de dérogation et toute autorisation quelles que soient les finalités scientifiques, médicales thérapeutiques industrielles ou commerciales,

(seule la fécondation d’un ovule et d’un spermatozoïde d’un homme et d’une femme in vitro ou in utero pourront être licites en ce qu’elles ne modifient pas fondamentalement la conception et l’épigénétique de l’être humain conçu ).

L’enjeu majeur de la protection de l’intégrité de l’espèce humaine est PRIORITAIRE et PLUS fondamental que tout autre débat ou amendement.

En vous remerciant de votre attention ,

signé

annexe ( facultatif ) 

Si le texte lève des interdits majeurs, comme celui de: 

=> « créer des embryons transgéniques et des embryons mélangeant homme-animal….. »
il y a de quoi, effectivement, accentuer la pression morale et médiatique sur l’incidence des lois sur le devenir de l’espèce humaine.

IL EST DONC URGENT DE NE PLUS OCCULTER NI OUBLIER DE PARLER ET DÉNONCER que la loi bioéthique a légalisé – clonage humain d’embryon PMA et fécondation de gamètes artificielles issues de cellules souches embryonnaires germinales – qui ne sont rien de moins que des crimes contre l’humanité, pourquoi s’en voiler encore la face et le cacher à l’opinion.

=> « La loi fait pression pour intensifier la pratique de PMA avec tiers donneur, porte ouverte au marché de la procréation pour acquérir des gamètes »

Ne faut-il pas préciser que des gamètes artificielles cultivées à partir de cellules germinales vont s’épandre désormais sur ce marché de dons d’organes propres à la reproduction humaine cette fois totalement anonyme ? POURQUOI cela n’est il pas explicitement exposé dans les débats ?

=>Il n’est pas anodin à constater des pratiques telles que celle de sociétés privées aux USA ou, récemment au Mexique ( vente d’embryons créés par insémination artificielle et extraits de femmes contre deux mois de smig local) et ailleurs des ventes d’embryons et même d’enfants nés ( aux enchères, à l’adoption !) de FIVE et non acceptés par les parents commanditaires,

=>De nombreuses dérives ont été ajoutées au texte des députés : notamment l’allongement des délais d’expérimentation sur les embryons (21 jours) ; l’ajout de nouveaux procédés eugéniques par le tri des embryons par diagnostic préimplantatoire incluant les maladies chromosomiques et la réintroduction du procédé de double-tri dit « bébé-médicament» »

VOILA QUI alourdit l’urgence de TOUT DIRE et ne pas occulter la réalité des manipulations génétiques condamnées à juste titre à Nuremberg, qui mènent à des injustices et discriminations du projet de loi pas seulement pour les enfants privés de père et pour ceux privés volontairement de toute origine avec la mesure du double don de gamètes.

Le contenu des débats du Sénat qui portaient en seconde partie pourtant sur le sens de la vie humaine que la Loi Bioéthique interroge, est donc largement insuffisant
Ces crimes contre l’humanité, la filiation , la famille, l’espèce humaine , les droits humains que la loi bioéthique autorise et semble vouloir amplifier qualitativement et quantitativement ne MERITENT ILS PAS des amendements qui PRIORITAIREMENT en interdisent la pratique ? 

LE PLUS URGENT EST DE POSER DES AMENDEMENTS MODIFIANT DE LARGES FAILLES DE LA LOI ACTUELLE qui ne peuvent être stoppées que par des articles revus et corrigés en conséquence.

1 Commentaire

  1. vous êtes « NOS » représentants donc comment savez vous si vous avez le même sentiments ou la même raison que vos « concitoyens »….?……les sondages……? Pensez vous que les sondages sont démocratiques…..????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*