Les chiffres de la PMA

Les  articles du n° spécial PMA- GPA de Famille chrétienne n°2090 de début février nous incitent à publier ce commentaire important

Article disponible ici

L’article titré « Embryons surnuméraires : une injustice irréparable » indique que c’est bien, en effet, le statut de l’embryon qui est au cœur de cette question comme d’ailleurs la loi de révision Bioéthique de 2013 (*).

 Les 221.538 d’enfants congelés restants depuis des décennies proviennent d’enfants conçus par la PMA : environ 425.000, en métropole seule (qui n’ont donné naissance qu’à 24839 en 2015)

1°) Les « techniques PMA de FIV et ISCI (source ABM, rapport 2015), donneront naissance à 13.840 enfants vivants pour 62.230 embryons implantés avec succès in utero, eux mêmes puisés dans les 75.357 sur 311.655 embryons obtenus en 2015 par ces techniques ; les autres sont détruits ou congelés (*)

2°) Le ratio en IAC-IAD (Insémination Artificielle avec Donneur) est 2 fois moins bon qu’en ISCI (respectivement 11,55% et 21,45%). L’IA donne 6150 naissances PMA moitié moins qu’en FIV et ISCI, (chiffres clés p.27). 53550 embryons IAD sont conçus /an en 2015

3°) Dans le processus TEC 2015 (transferts d’embryons congelés) 5390 enfants sont nés sur 29.150 embryons transférés et 44150 en intégrant les non transférables  (autre source 53190(**))

En réalité le chiffre clé à retenir de la PMA 2015 est 409.370 embryons conçus (implantés, non implantés ou inséminés):

  • +311.655 (ISCI&FIV transférés, congelés ou détruits)
  • +53.550 IAD
  • +44.150 (yc perte en congélation, avant TEC).

 400.000 êtres humains PMA sont sacrifiés chaque année

Ceci donne un  taux de déchets d’embryons de la PMA de 94% (le rendement de 17% affiché généralement par l’ABM (Agence de la Bio-Médecine) ne rend pas compte du processus global PMA, en amont des transferts) .

(*) la révision de loi 2013 livre l’embryon à la recherche destructive d’embryon  » à des fins régénératives et pouvant mener à la création de nouveaux embryons humains » ( sic ! Pr Frydman France culture , 2015 https://www.franceculture.fr/emissions/revolutions-medicales/science-et-religions-se-penchent-sur-lembryon-humain)

68111 embryons (22% des embryons conçus FIV et ISCI en 2015) ont été congelés tandis que ceux déjà congelés  sont donnés à la recherche (34089) ou abandonnés (34542)

Pire si l’on intègre dans les embryons congelés avant transfert TEC, ceux qui ne résistent pas congélation ou à la décongélation .

(**) http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/fiv-faut-il-congeler-tous-les-embryons-16-03-2015-1913147_57.php le transfert d’embryons congelés (TEC) fait moins de «déchets humains» par rapport à celui d’embryons frais (FIV): en termes de taux d’implantation (26,5 % contre 20 %), de grossesse démarrée et menée à terme (39,7 % contre 31 %). un taux global de respectivement 15,2% et 10,5%; 2/3 seulement des embryons congelés sont transférables: un taux d’environ 10% http://www.fivfrance.com/page_congelation_embryons.html dit en pratique que leur taux de nidation est 3 fois plus faible que celui des embryons frais. Et si la vitrification des embryons améliore sensiblement les résultats, elle n’est pas mise en œuvre partout.

Selon ces chiffres, incluant un taux meilleur en ISCI , nous aurions 201.500 embryons PMA conçus transférés  ou implantés qui s’ajoutent aux 68.111 congelés et 158.187 détruits: soit un total de 427.800

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*