Jusqu’à quand Seigneur ?

Les députés de la chambre de l’enfer sont enfin partis en vacances. Enfin ! Car la dernière session aura été de loin la pire pour l’humanité. Dans une ivresse de libertés sans limites, les députés ont adopté, de nuit, à 3 heures 30, l’IMG (interruption médicale de Grossesse) pour raisons psycho-sociales harmonisant ainsi les textes avec les consignes gouvernementales du 15 avril 2020, pondues en pleine « crise » du COVID. Pendant qu’il nous prive libertés fondamentales afin de « sauver des vies » pour causes de COVID, l’état franchit de nouvelles limites pour l’IVG et l’IMG. On nage en pleine schizophrénie !

Après que l’enfant soit devenu un droit et non plus un sujet de droits, dans une logique inversée mais pugnace les députés après avoir transformé l’embryon en matériaux qui pourra être « utilisé » à fin de recherches diverses incluant la réalisation de clones, chimères homme/animal et autres délires eugénistes telles que DPI et DPN (voir lexique), ils ont créé cette nouvelle et dernière abomination : l’infanticide légal.

Après que l’on sache maintenant comment sont utilisés les embryons et fœtus, congelés, torturés, déchiquetés, vendus en pièces détachées pour on ne sait quelles recherches ou production d’adrénochrome pour nos élites, que deviendront ces bébés de 9 mois environ parfaitement viables ? Seront-ils euthanasiés ? Subiront-ils le même traitement que nos frères embryons et foetus ? ou bien fourniront-ils le marché de l’esclavage sexuel ou autre, sans identité ?

Quelles voix pour s’élever contre ces abominations entrain de se déployer sous nos regards médusés par tant d’horreur ?.

Certains dans l’Église ont enlevé leur muselière pour hurler et nous remercions les évêques qui l’ont fait Mgrs Aillet, Ginoux, Rey, Aupetit, Malle et Colomb, les papes qui ont toujours fait ce devoir, jusqu’à François qui a parlé des médecins avorteurs comme des « tueurs à gage », mais la course contre la montre de l’information est lancée et l’église de France ne peut rester muette devant tant d’atrocité touchant Dieu Notre Père en plein coeur car il s’agit bien de l’animation immédiate, jamais proclamée et toujours combattue qui a permis tout cela laissant le champ libre à l’abomination : http://bioethiquecatholique.fr/?p=637

L’église de France ne peut plus sous traiter, comme elle l’a fait jusqu’à présent, ces sujets à des association patentées qui n’ont pas fait le travail d’éveilleurs, laissant le peuple de Dieu dans l’ignorance de tout ce qui se passe, laissant Dieu à la porte de la réflexion. N’est-ce pas dans sa mission à elle de toujours de s’élever contre les toutes tyrannies et d’élever les consciences ? Elle dispose d’un réseau de milliers de prêtres. Comment se fait-il que ces prêtres ne donnent pas ou peu d’information au peuple ? Que toutes ces lois passent sans que personne ou peu de monde n’en ait connaissance ? … Un autre engagement que de faire la chasse pour ceux qui seraient résistants à la communion dans la main …voulant conserver l’usage licite de la communion dans la bouche ou utilisant même un linge de messe dans le creux de leur main en respect du corps sacré de Jésus, quel sacrilège !

Il reste 5 mois, 5 mois jusqu’en janvier, date à laquelle la loi devra repasser devant le sénat. Que va faire l’église ? Messeigneurs, allez vous mettre ces sujets en priorité dans vos interventions, engager vos prêtres à en faire de même ? Le peuple de Dieu ne peut pas rester « confiné » et « muselé » quand l’abomination se pratique à ciel ouvert, sans quoi il en va de son salut !

Car c’est bien de Jésus dont il s’agit, le minuscule, invisible, mais Roi du Ciel et de la terre, l’enfant, le pauvre, le blessé, notre frère, notre unité, torturé dès sa conception et jusqu’à son trépas sur la Croix pour l’amour de son Père. Aurons-nous pitié de Lui ? soignerons-nous Ses blessures tel le bon samaritain ?

En cette veille de l’Assomption, que Marie, l’Immaculée Conception, notre mère, nous conduise dans l’espérance en cette période troublée, dans la paix et la confiance, toujours plus au plus prés de Jésus qui est le Chemin, la Vérité et la Vie.

5 Commentaires

  1. La honte, Abomination de la Désolation 😢
    France qu’as-tu fais de ton Baptême !
    Simone Veil,a mis le doigt dans un engrenage infernal, elle, sortie des camps de concentration par miracle, a reproduit le même schéma que la shoah. Le ventre des femmes est devenu des abattoirs d’innocents, c’est un génocide satanique 😢
    Il existe la Divine Miséricorde mais aussi la Justice Divine et les deux ne font qu’UN.
    « Viens Seigneur Jésus ✝️ »

  2. La réalité est difficile à avaler.
    FAKE NEWS vous maintient endormi (mouton) et fixé dans une fausse réalité (narrative) préconçue.
    Google modifie-t-il les résultats de recherche pour «  soutenir  » le récit préconçu et «  empêcher  » (rendre plus difficile) d’apprendre la VÉRITÉ?
    Ceux (avec influence) qui contestent le récit sont interdits, évités, menacés ………
    [Planned Parenthood is GOOD] _narrative
    [La Chine n’est PAS une menace] _narrative
    Connaissez-vous le prix du marché pour un fœtus ?
    Corrélation entre le prix du marché et l’âge du fœtus / bébé ?
    À mesure que l’âge (jours) augmente, la valeur augmente-t-elle également ?
    https://www.foxnews.com/politics/senate-to-vote-on-born-alive-bill-to-protect-infants-who-survive-a-failed-abortion📁
    Le projet de loi «  né vivant  » du bloc D ?
    Des dons politiques pour la parentalité planifiée ?
    Quelle fête ?
    Pensez-vous que cela a quelque chose à voir avec le droit de choisir d’une femme ?
    Bienvenue dans le monde réel.

    https://qmap.pub/read/3405

  3. D’autres voix se sont également élevées : Celle de Véronique Lévy : http://bioethiquecatholique.fr/?p=1710
    Celles de prêtres : le père Horovitz : https://www.facebook.com/olivier.horovitz/videos/789391268531854
    Celle de Mgr Camiade, évêque de Cahors : https://cahors.catholique.fr/eglise-pratique/l-eveque-et-le-diocese-de-cahors/agendas-homelies-lettres/article/assomption-de-notre-dame

    Et biensûr et depuis toujours celle du Père Patrick de Vergeron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*